Réunion publique avec Robert Badinter

Avec Wilfrid VINCENT votre candidat pour Montrouge, et sa suppléante, Dominique ARMANO, réunion publique ce jeudi 17 mars, à l'école Raymond Queneau, devant une salle comble, sous la présidence de Philippe BASSINET (député honoraire) et en présence de Robert BADINTER (sénateur des Hauts-de-Seine, ancien Garde des Sceaux) qui nous a fait l'honneur et l'amitié de venir nous soutenir, de Paul-André MOULY (Vice-Président du PRG 92) et de Joaquim TIMOTEO, secrétaire de la section PS de Montrouge. Pascal BUCHET (secrétaire du PS pour les Hauts-de-Seine et conseiller général) est venu également nous apporter son soutien en fin de soirée.

Robert BADINTER a introduit la soirée : « Je voulais être ici aujourd'hui à Montrouge parce que, c'est vrai que je suis toujours venu à Montrouge, et comme je pense, même je suis convaincu, que c'est la dernière fois que j'aurais l'occasion de venir soutenir un candidat dans les Hauts-de-Seine, puisque je termine mon mandat de sénateur au mois de septembre, à 83 ans je pense qu'il est temps, …

Je tenais absolument à venir et voila c'est l'heure des doux aveux. J'appartiens à une génération ou on est généralement assez retenu dans l'expression de ses sentiments, ce qui correspond d'ailleurs à la façon je dirais austère dont j'ai été élevé.
Mais voila comme disait notre ami Lionel, je fends l'armure et je tiens à te dire à quel point, la politique n'est pas seulement la question du savoir et de la compétence, il y a une exigence plus forte, tu évoquais une exigence politique, je dirai un mot qui résume très bien cela, il ne suffit pas d'être compétent, diplômé, il faut encore au-delà de l'intelligence et du travail, être ce que on appelle d'une façon générique un "homme" c'est à dire un "être humain".

Et, je tiens à le dire, Wilfrid, dans tous mes amis, tu es de ceux-là, un homme. Tu pourrais très bien vivre très tranquillement sans vouloir servir l'intérêt général, tu mets du coeur, tu es d'un grand désintéressement, tu crois à ce que tu fais et il y en plus cette séquence chaleureuse, cordiale, ouverte, et cette fidélité à l'amitié qui est un des rares privilèges de la vie politique… quand on le rencontre. »

 

 

Cliquez sur les vignettes pour sélectionner une image, ou passez le curseur de votre souris sur la grande image pour faire apparaître les commandes de sélection. Cliquez sur la grande image pour obtenir l'image complète.