Olivier Faure va où le vent le porte

La candidate socialiste obtient 1,7% des voix à l’élection présidentielle. Conséquence quasi-immédiate, le PS se met sous la coupe des Insoumis. Mais quelle stratégie se cache derrière cette soumission ?

Rappelons qu’après les municipales de mars-juin 2020, et devant le très bon résultat des Verts (Europe-Écologie Les Verts), Olivier Faure proposait que pour la future élection présidentielle, le PS soutienne le candidat Vert.

Puis sont arrivées les élections régionales de juin 2021. Les présidents socialistes de région qui se représentaient sont réélus ce qui entraine Olivier Faure à changer d’orientation. Il plaide maintenant pour une candidature PS à la présidentielle qui s’approche. Exit donc le soutien à un candidat EE-LV et vive Anne Hidalgo.

Le résultat est connu : un échec. Dès l’annonce de sa candidature, les intentions de vote ne cessent de baisser pour Anne Hidalgo.

L’échec de cette nouvelle stratégie conduit maintenant Olivier Faure, qui entraine le PS, à se ranger derrière Jean-Luc Mélenchon et les Insoumis avec tous les abandons que cela suppose.

Et pour faire passer cet accord, difficile à accepter pour nombre d’électeurs et de militants socialistes, Olivier Faure n’hésite pas à condamner très sévèrement le bilan de la présidence de François Hollande.

J’ai fait partie des militants socialistes qui au sortir des 5 ans de la présidence Hollande demandaient d’analyser le bilan de cette mandature. Il était urgent que le PS s’interroge sur la faillite d’un quinquennat qui nous avait conduits à tout perdre et surtout la confiance des électeurs. A l’époque, et jusqu’à récemment, la réponse de la direction socialiste était négative au motif d’abord qu’une telle analyse diviserait les socialistes, puis qu’elle n’était plus d’actualité, presque de l’histoire ancienne.

Depuis, tout a changé, Olivier Faure nous explique tout le mal qu’à fait François Hollande : loi Macron (Août 2015), Loi El Khomri sur le travail (Août 2016). Olivier Faure oublie de nous dire que, comme député, il a voté ces lois, comme toutes les lois soumises au vote du Parlement par les gouvernements de François Hollande. Il a ainsi voté les 20 milliards/an du CICE, cadeau fiscal aux entreprises sans aucune contrepartie.

Sa récente condamnation de la présidence Hollande ne doit pas nous faire oublier qu’il a tout soutenu, tout justifié au point de prendre la présidence du groupe des députés socialistes en décembre 2016 jusqu’à la fin du mandat Hollande.

Difficile donc de comprendre quelle est la ligne politique d’Olivier Faure si ce n’est qu’il va où le vent le porte. En tout cas, le résultat de ces errements politiques est connu, 1,7%.

A propos Wilfrid Vincent

Président du Groupe La Gauche à Montrouge Ancien Conseiller municipal de Montrouge Ancien Conseiller communautaire de la Communauté Châtillon-Montrouge Ancien Conseiller général de Montrouge
Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.