Chine : où sont les lanceurs d’alerte ?

L’ambassadeur de Chine à Paris a été convoqué par le ministère des affaires étrangères en raison d’une tribune publiée sur le site de son ambassade.

Dans cette tribune, le diplomate, dont le nom n’est pas cité, défend son pays contre les accusations de dissimulation pendant la crise du coronavirus mais surtout renvoie ces accusations vers l’Occident. Il écrit : Or, dans le même temps, en Occident, on a vu des politiciens s’entre-déchirer pour récupérer des voix ; préconiser l’immunisation de groupe, abandonnant ainsi leurs citoyens seuls face à l’hécatombe virale; s’entre-dérober des fournitures médicales ; revendre à des structures privées les équipements achetés avec l’argent public pour s’enrichir personnellement ; on a fait signer aux pensionnaires des maisons de retraite des attestations de « Renonciation aux soins d’urgence »; les personnels soignants des EHPADs (* *)ont abandonné leurs postes du jour au lendemain, ont déserté collectivement, laissant mourir leurs pensionnaires de faim et de maladie.

La meilleure défense, c’est l’attaque selon le mot prêté à Napoléon. Des erreurs ont été faites et sont encore faites en Occident. Les propos parfois irresponsables et coupables du président des Etats-Unis ou celui du Brésil sont là pour le montrer. Mais les actions contre la pandémie en Occident ne se limitent pas aux dénis, loin de là.

Les amalgames odieux et les accusations du diplomate chinois ne peuvent exonérer son pays de ses responsabilités. D’abord dans le déni de l’épidémie puisque le premier lanceur d’alerte, le médecin Li Wenliang a été convoqué par la police qui l’accusait de propager des rumeurs.

Une fois que les autorités chinoises ont compris l’ampleur de l’épidémie, il ne fait pas de doute qu’elles ont engagé des moyens considérables. Mais alors pourquoi organiser la disparition d’autres lanceurs d’alerte ce qui laisse à penser que les responsables chinois ont encore quelques choses à cacher ?

A long terme, la transparence et l’échange de toutes les informations relatives au coronavirus, entre tous les pays, sont indispensables pour combattre la pandémie.

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Chine : où sont les lanceurs d’alerte ?

Activité physique : levée des restrictions dans les Hauts de Seine

Un arrêté préfectoral du 8 avril avait limiter les horaires – interdiction de 9h à 19h – pour pratiquer une activité physique dans le département pendant la période de confinement.

Un nouvel arrêté du préfet des Hauts de Seine, en date du 15 avril, lève ces restrictions.

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Activité physique : levée des restrictions dans les Hauts de Seine

Activité physique : restrictions dans les Hauts de Seine

A compter du 8 avril dans les Hauts-de-Seine, il est interdit :

– d’effectuer des déplacements liés à l’activité physique entre 10h et 19h. La promenade seul ou avec les seules personnes regroupées dans un même domicile et les sorties pour les besoins des animaux de compagnie restent autorisées dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile sont autorisées.

– d’effectuer des activités de vente à emporter à partir de 21h

C’est la décision du préfet des Hauts de Seine en date du 7 avril. Voir le recueil des actes administratifs (« Journal Officiel  » du département) du 7 avril 2020 article 6 :

ARTICLE 6 A compter du 8 avril et jusqu’au 15 avril 2020, les déplacements liés à l’activité physique individuelle des personnes mentionnés au 5° du I de l’article 3 du décret du 23 mars 2020 susvisé sont interdits entre 10h00 et 19h00

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Activité physique : restrictions dans les Hauts de Seine

Voyage en absurdie

Le 19 mars, sur LCI, la ministre du Travail se distingue par son ton martial. Elle se dit « scandalisée » lorsque « un syndicat patronal dit aux entreprises d’arrêter d’aller bosser« . « Cela, c’est du défaitisme« . Passons sur le ton martial, la ministre du travail n’a, sans doute, pas entendu parler des règles de confinement édictées par son Gouvernement. Elle aurait dû lire les consignes du ministère du travail sur les mesures à prendre pour protéger les travailleurs face au Covid 19.

Le 25 mars, présentant le Conseil des ministres, la porte-parole du gouvernement professe une énorme « ânerie » sur les enseignants. Nous n’entendons pas demander à un enseignant qui aujourd’hui ne travaille pas compte tenu de la fermeture des écoles de traverser toute la France pour aller récolter des fraises.

porte-parole devrait se tenir informée de l’action du ministère de l’Education nationale. Depuis le début du confinement, les enseignants travaillent « en ligne » avec leurs élèves ce qui représente un important surcroit de travail.

Le lendemain, présentant ses excuses face à des « polémiques inutiles » (qui l’a lancée par des propos inconsidérés ?), la porte-parole en rajoute en déclarant :  » Moi je suis au quotidien, au front, pour essayer d’expliquer aux Français ce qu’on vit en ce moment. Ce n’est pas forcément tous les jours évident« . Les personnels soignants, les pompiers, tous ceux qui sont en contact direct avec le virus apprécieront.

Alors que femmes et hommes meurent par milliers, alors que les personnels soignants font des efforts sans limite (et sans toujours avoir les protections nécessaires) pour prendre en charges des dizaines de milliers de patients COVIDS, le directeur général de l’ARS trouve le moment opportun pour réaffirmer son objectif administratif. Heureusement que le ministre de la santé a rappelé que les plans de réorganisation sont « suspendus à la grande consultation qui suivra » la fin de l’épidémie.

Champion incontesté du délire administratif, le directeur général de l’Agence Régionale de Santé du Grand Est déclare dans L’Est Républicain du 4 avril « Il n’y a pas de raison de remettre en cause le Copermo (Comité interministériel de performance et de la modernisation de l’offre de soins) pour le CHRU de Nancy. Le dossier devrait être examiné début juin […]. La trajectoire reste la même… », soit une fermeture de 179 lits et la suppression de 598 postes au CHRU (Centre Hospitalier Régional Universitaire) de Nancy.

Au lieu de ces propos scandaleux par leur indécence, nous sommes en droit d’attendre de la part de ceux qui sont en charge de responsabilités des réflexions plus en prise avec la tragique réalité.

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Voyage en absurdie

Restez chez vous

Des élus italiens en colère contre leurs administrés qui passent outre le confinement :

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Restez chez vous

Indécence et irresponsabilité

Parlant des élections municipales, Agnès Buzyn déclare, ce jour au journal Le Monde

Quand j’ai quitté le ministère, je pleurais parce que je savais que la vague du tsunami était devant nous. Je suis partie en sachant que les élections n’auraient pas lieu. …/… On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade. La dernière semaine a été un cauchemar. J’avais peur à chaque meeting.

Elle précise également qu’elle a averti, le 30 janvier, le Premier ministre que les élections ne pourraient sans doute pas se tenir.

Passons sur le sens des responsabilités d’un ministre de la santé qui quitte son ministère pour venir au secours de la République en Marche abandonnant son poste alors qu’elle sait que la vague du tsunami est devant nous.

Mais qu’en est-il des autorités, président et Premier ministre, entre autres, qui ont décidé du maintien du 1er tour sachant que toutes les 72 heures, voire moins, le nombre de malades double et donc quasi mécaniquement le nombre de personnes fragiles qui décèderont.

Que les responsables des partis politiques qui ont crié au loup à l’idée de reporter le 1er tour des élections ne se sentent pas dégagés de leurs responsabilités. Ils disposaient, comme nous tous, des informations qui permettaient de comprendre que le nombre de personnes contaminées et décédées allaient augmenter.

Aujourd’hui, nous sommes engagés dans la lutte contre le virus. Il n’est pas l’heure de nous diviser. Mais nous devons exiger de nos responsables transparence et honnêteté. Nous devons leur rappeler qu’ils sont au service du peuple français.

Pour nous, citoyens, notre devoir est de respecter au mieux les consignes de confinement.

Il sera toujours temps, demain, quand le virus sera vaincu, de demander des comptes.

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Indécence et irresponsabilité

Aujourd’hui, 15 mars, je n’irai pas voter

Le 12 mars, le président de la République annonçait la fermeture de tous les établissements scolaires dans le pays. Face à la montée de l’épidémie, Emmanuel Macron nous appelait à limiter nos contacts.

Deux jours plus tard, le Premier ministre, constatant le manque de discipline des Français, qui continuaient à fréquenter cafés, restaurants, etc. annonçait la fermeture de tous les magasins non indispensables (Voir l’arrêté du 14 mars instaurant diverses mesures de lutte contre le virus). Dans le même temps (comme une mise en application du macronisme), il confirmait le maintien du 1er tour des élections municipales sans se prononcer sur le 2nd tour.

Les 66 millions de Français sont invités à divisés par 4 leurs contacts sociaux mais les 44 millions d’électeurs sont invités à se retrouver dans les bureaux de vote.

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Aujourd’hui, 15 mars, je n’irai pas voter

Coronavirus : la réalité des chiffres est brutale

Un article Coronavirus : Agissez Aujourd’hui, publié le 13 mars sur la plateforme Medium.com analyse plusieurs graphiques illustrant la progression du virus dans les différents pays qui ont été atteints.

Il montre qu’au 21 janvier 2020, alors que les autorités chinoises recensaient dans la province de Wuhan 100 personnes contaminées ce jour-là, c’est à dire positives au test, il y en avait en réalité 1500. Autrement dit, l’explosion de l’épidémie avait eu lieu sans que personne ne la voie.

La décision d’isoler Wuhan a été prise deux jours plus tard alors que le nombre de personnes dépistées positives, ce 23 janvier, était de 400. Mais le nombre de personnes contanimnées, ce jour là, était en fait de 2500.

La raison de ce décalage est simple, le virus se déploie avant que les symptômes apparaissent.

La même sous-évaluation des personnes contaminées par rapport aux cas dépistés positivement se produit en France. Ainsi, pour l’Ile-de-France, au 13 mars, alors que le nombre de cas dépistés était de 630, l’auteur évalue le nombre de personnes contaminées à plusieurs dizaines de milliers.

L’article complet sur  : https://medium.com/@tomaspueyo/coronavirus-agissez-aujourdhui-2bd1dc7838f6

Auteur : Tomas Pueyo – 13 mars 2020

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Coronavirus : la réalité des chiffres est brutale

Notre-Dame de Paris

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Notre-Dame de Paris

Merci Annie

Annie Brice était une militante du Parti socialiste. Elle a été trésorière de la section de Montrouge pendant de nombreuses années.

Sa vie professionnelle, ses convictions politiques l’ont conduite à adhérer au Parti socialiste. Elle a toujours défendu les plus faibles, les plus pauvres. Elle a toujours mis au plus haut les vertus de solidarité. Elle a milité pour une société plus juste, plus humaine.

Tout au long de sa vie et de son activité militante, elle a fait preuve d’humanité et de loyauté. Elle était de ceux dont le socialisme ne se forme pas sur les bancs des grandes écoles mais dans la réalité d’une vie quelquefois difficile.

A son frère, à sa famille, j’adresse mes plus sincères condoléances.

Merci, Annie, du grand cœur dont tu as toujours fait preuve.

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Merci Annie