Porter le masque

Avec le déconfinement, de plus en plus de personnes abandonnent le masque. Il ne sert plus à rien, il n’y a plus de virus.

Que le virus circule de moins en moins en France ne fait pas de doute. Mais qu’il ait disparu est une autre histoire. A Toulouse, après un repas de famille réunissant 50 personnes ces derniers jours, 10 ont été testées positives au coronavirus, en attendant le résultat des tests pour les 40 autres convives. Les participants pensaient, sans doute, être à l’abri puisque le Sud-Ouest a été relativement épargné par l’épidémie.

Autre raison pour ne pas porter de masque, il est difficile de respirer avec. Étant insuffisant respiratoire, je partage totalement cette appréciation. Néanmoins, je m’efforce de porter un masque chaque fois que nécessaire car s’il est difficile de respirer avec un masque, c’est encore plus difficile quand on a attrapé le COVID.

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Porter le masque

Montrouge, le point Godwin est vite atteint

Le point Godwin est le moment où dans une discussion, faute d’argument, une personne jette l’anathème sur son ou ses interlocuteurs en les assimilant aux nazis, à Hitler, etc.

Un retweet de Juliette Méadel, candidate à l’élection municipale de Montrouge, en est une affligeante illustration.

Que dit le tweet émanant d’une candidate sur la liste de J. Méadel et reproduit par celle-ci ? Effacer un visage (l’auteur vise ceux qui recouvrent les affiches de J. Méadel) c’est une méthode de fasciste (rien de moins). Et comme si une première insulte ne suffisait pas, le tweet ajoute » comme le disait Simone Veil « vous ne me faites pas peur, vous n’êtes que des SS au petit pied ».

Décidément, l’auteur, autrice, du tweet n’a peur de rien « méthode de fascistes, SS » pour des gens qui recouvrent des affiches. Elle se couvre de la parole de Simone Veil qui, elle, avait quelques raisons d’utiliser une telle expression.

Je doute que celles et ceux qui écrivent ce genre de tweet aujourd’hui, ou qui les retweetent, aient vécu ce que Simone Veil a vécu.

Ce n’est en tous cas pas comme cela que les candidat(e)s aux élections relèveront le débat.

Par le passé, j’ai participé à de très nombreuses campagnes électorales à Montrouge comme militant ou comme candidat. Je n’avais encore jamais vu le débat électoral descendre aussi bas.

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Montrouge, le point Godwin est vite atteint

« Plus aucune indulgence pour cette secte »

Habituellement, je ne reprends pas les messages écrits par d’autres mais, aujourd’hui, je déroge à cette habitude pour le message d’Axel Kahn, du 26 mai, publié sur Facebook.

« J’expose ce lundi sur France-Info quelques réflexions sur la crise de la Covid_19 et la Ségur de la santé. Multiples retransmissions dans la journée. Mais aussi expression d’un ras le bol ! Figurez-vous qu’un jour un très réputé dignitaire de l’infectiologie proposa, sur la foi d’une intuition ancrée dans sa pratique et après lecture de publications chinoises, un protocole thérapeutique. Soit. Il se dit tellement persuadé de la qualité de sa recette qu’elle ne nécessitait pas d’étude contrôlée. Pas soit. Ses résultats observationnels connus n’étaient cependant pas bons. Il vanta pourtant son approche. Avec succès. Le seul : ni dans les Bouches-du-Rhône, ni même dans la ville de Marseille, ni aux USA, ni au Brésil…les départements et pays ayant le plus suivi le protocole Raoult (son nom m’a échappé), les résultats ne furent bons. Le fantasque Bolsonaro fut le disciple le plus zélé. Pas de confinement, recommandation nationale de prendre le traitement en préventif. Un désastre. Et puis, en France, une secte bigarrée. Plus aucune indulgence pour cette secte, il faut la traiter comme telle. Ras le bol et indignation.39 commentaires ».

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur « Plus aucune indulgence pour cette secte »

Municipales, second tour en juin ?

Le second tour des élections municipales pourrait avoir lieu le dimanche 28 juin sous réserve des recommandations du Conseil scientifique.

Ils ont oublié le 1er tour

Certains élus considèrent que c’est possible puisque si on est capables d’ouvrir les écoles, les collèges, les lycées, les commerces, je ne vois pas au nom de quoi le deuxième tour ne pourrait pas se tenir en juin selon Christian Jacob, président des Républicains.

C’est ce même Christian Jacob qui, lors du premier tour, refusait, le 12 mars, le report de l’élection puisque si c’était le cas, c’est un coup d’Etat, c’est un coup de force institutionnel, c’est l’utilisation de la crise sanitaire pour éviter une débâcle électorale. Dans les jours qui suivirent, les cas de contamination au coronavirus et le nombre de morts explosaient.

D’autres élus, à l’image de Rémi Féraud, président du groupe PS au Conseil de Paris estime, tout en attendant l’avis du Conseil scientifique, que Oui, il n’aurait pas fallu tenir le premier tour dans les conditions où on l’a tenu. Cependant, il ne faut pas regarder l’épidémie dans le rétroviseur, mais en perspective. Avec des précautions comme le gel, les masques et les gestes barrières, on peut organiser un 2ème tour sécurisé en juin. C’est déjà ce que disait le Conseil scientifique et le Gouvernement lors du premier tour. On a vu le résultat. Des maires, des conseillers municipaux ont contractés le virus, certains en sont morts.

Ils osent

Enfin, des élus – Christian Estrosi de Nice, Anne Hidalgo de Paris, Martine Vassal de Marseille – osent lancer un appel « pour la fin du déconfinement de la démocratie » et tenir le second tour des élections dès le mois de juin au mépris de toute préoccupation sanitaire. Comme si la démocratie était en péril. Et comme si nous pouvions faire l’impasse sur les 27 000 morts en France, sans compter ceux des autres pays. On peut se demander si certains n’ont pas quelques arrières pensées politiciennes pour prendre une telle position.

Une étude, rapportée par Le Monde, conclut que la tenue des élections le 15 mars dernier n’a pas été un vecteur d’accélération de la transmission du virus même si des assesseurs ont pu être contaminés voire en mourir.

Ils n’ont pas oublié le 1er tour

Des élus locaux ont une toute autre vision. La raison, certains de leurs candidats ou de leurs militants ont bien contracté le virus et quelques-uns en sont morts. Il ne faut, en effet, pas oublier que les élections ne se résument pas aux deux tours de scrutin. Chaque journée de vote est précédée d’une campagne électorale durant laquelle les candidats et les militants qui les soutiennent vont à la rencontre des habitants sur les marchés, en faisant du porte-à-porte, dans les rues, etc. Et ce sont là, pendant plusieurs semaines, des centaines de milliers, des millions de contacts qui se font. Si les bureaux de vote peuvent être « relativement » sécurisés, il n’en est pas de même des milliers de campagnes électorales menées dans les villes.

Le principe de précaution

Personne ne sait s’il y aura une deuxième vague de contamination. En revanche, aujourd’hui, l’épidémie n’est pas éteinte. Maintenir le second tour est prendre un risque inutile. Reporter les élections à l’automne, voire l’an prochain ne mettra pas la démocratie en péril et permettra aux conseils municipaux qui n’ont pas été renouvelés le 15 mars dernier de fonctionner normalement.

Le principe de précaution dont se targuent beaucoup des élus demandeurs d’un second tour dès le mois de juin et la leçon du 1er tour devrait conduire à reporter les élections.

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Municipales, second tour en juin ?

Paris : des voies interdites aux voitures

Pour faciliter les déplacements, la ville de Paris veut interdire la circulation dans certaines voies de la capitale. La rue de Rivoli est la première choisie. Et voici le résultat mardi 12 mai. Place du Chatelet et alentours, des embouteillages alors que Paris est quasi vide.

Place du Chatelet

Et la rue de Rivoli à 17h30 …

Rue de Rivoli

… 2 vélos, un sur la piste cyclable à double sens et l’autre dans le couloir de bus.

Une vraie réussite. La rue de Rivoli comprenait déjà, coté droit, un couloir de bus large pour la circulation des vélos et une double piste cyclable, coté gauche.

La mairie envisage d’étendre l’interdiction des voitures à d’autres rues, avenues ou boulevards.

Si l’utilité de faciliter la circulation à vélo ne fait pas de doute, il faut aussi éviter de créer des embouteillages, et donc de la pollution dans les autres axes. Il faut aussi rappeler aux cyclistes le code de la route. Le comportement de nombre d’entre eux est dangereux pour eux-mêmes mais aussi pour les piétons, ce que nous sommes tous.

Nous verrons à l’usage si les rues réservées aux vélos remplissent leur nouvelle fonction.

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Paris : des voies interdites aux voitures

Réserver un espace de télétravail

A partir du 11 mai, la ville de Montrouge met un espace au sein du Beffroi à la disposition des Montrougiens qui cherche un lieu pour télétravailler.

60 emplacements par demi-journée sont mis gratuitement à disposition pour télétravailler en WiFi, organisés dans le respect des mesures sanitaires et des règles de distanciation physique.

Deux créneaux d’inscriptions sont ouverts à la réservation du lundi au vendredi : 9h-12h et 14h-17h.

Cet espace de télétravail est ouvert gratuitement aux Montrougiennes et aux Montrougiens. Il est possible de réserver les créneaux de travail en cliquant ici.

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Réserver un espace de télétravail

Comment récupérer un masque à Montrouge

La ville utilise la plateforme du territoire intercommunal Vallée Sud Grand Paris, conçue à l’origine pour la distribution de composteurs. Après pré-inscription, d’ores et déjà ouverte sur le site du territoire, vous devrez choisir un lieu pour retirer les masques commandés, et réserver une date ainsi qu’un créneau horaire.

Les retraits commenceront le 8 mai. Sur place, il faudra présenter, entre autres, un justificatif de domicile et un document justifiant le nombre de personnes dans le foyer (livret de famille, par exemple).

Les masques sont lavables et réutilisables 10 fois.

Le Parisien 4 mai 2020

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Comment récupérer un masque à Montrouge

Chine : où sont les lanceurs d’alerte ?

L’ambassadeur de Chine à Paris a été convoqué par le ministère des affaires étrangères en raison d’une tribune publiée sur le site de son ambassade.

Dans cette tribune, le diplomate, dont le nom n’est pas cité, défend son pays contre les accusations de dissimulation pendant la crise du coronavirus mais surtout renvoie ces accusations vers l’Occident. Il écrit : Or, dans le même temps, en Occident, on a vu des politiciens s’entre-déchirer pour récupérer des voix ; préconiser l’immunisation de groupe, abandonnant ainsi leurs citoyens seuls face à l’hécatombe virale; s’entre-dérober des fournitures médicales ; revendre à des structures privées les équipements achetés avec l’argent public pour s’enrichir personnellement ; on a fait signer aux pensionnaires des maisons de retraite des attestations de « Renonciation aux soins d’urgence »; les personnels soignants des EHPADs (* *)ont abandonné leurs postes du jour au lendemain, ont déserté collectivement, laissant mourir leurs pensionnaires de faim et de maladie.

La meilleure défense, c’est l’attaque selon le mot prêté à Napoléon. Des erreurs ont été faites et sont encore faites en Occident. Les propos parfois irresponsables et coupables du président des Etats-Unis ou celui du Brésil sont là pour le montrer. Mais les actions contre la pandémie en Occident ne se limitent pas aux dénis, loin de là.

Les amalgames odieux et les accusations du diplomate chinois ne peuvent exonérer son pays de ses responsabilités. D’abord dans le déni de l’épidémie puisque le premier lanceur d’alerte, le médecin Li Wenliang a été convoqué par la police qui l’accusait de propager des rumeurs.

Une fois que les autorités chinoises ont compris l’ampleur de l’épidémie, il ne fait pas de doute qu’elles ont engagé des moyens considérables. Mais alors pourquoi organiser la disparition d’autres lanceurs d’alerte ce qui laisse à penser que les responsables chinois ont encore quelques choses à cacher ?

A long terme, la transparence et l’échange de toutes les informations relatives au coronavirus, entre tous les pays, sont indispensables pour combattre la pandémie.

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Chine : où sont les lanceurs d’alerte ?

Activité physique : levée des restrictions dans les Hauts de Seine

Un arrêté préfectoral du 8 avril avait limiter les horaires – interdiction de 9h à 19h – pour pratiquer une activité physique dans le département pendant la période de confinement.

Un nouvel arrêté du préfet des Hauts de Seine, en date du 15 avril, lève ces restrictions.

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Activité physique : levée des restrictions dans les Hauts de Seine

Activité physique : restrictions dans les Hauts de Seine

A compter du 8 avril dans les Hauts-de-Seine, il est interdit :

– d’effectuer des déplacements liés à l’activité physique entre 10h et 19h. La promenade seul ou avec les seules personnes regroupées dans un même domicile et les sorties pour les besoins des animaux de compagnie restent autorisées dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile sont autorisées.

– d’effectuer des activités de vente à emporter à partir de 21h

C’est la décision du préfet des Hauts de Seine en date du 7 avril. Voir le recueil des actes administratifs (« Journal Officiel  » du département) du 7 avril 2020 article 6 :

ARTICLE 6 A compter du 8 avril et jusqu’au 15 avril 2020, les déplacements liés à l’activité physique individuelle des personnes mentionnés au 5° du I de l’article 3 du décret du 23 mars 2020 susvisé sont interdits entre 10h00 et 19h00

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Activité physique : restrictions dans les Hauts de Seine