Restez chez vous

Des élus italiens en colère contre leurs administrés qui passent outre le confinement :

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Restez chez vous

Indécence et irresponsabilité

Parlant des élections municipales, Agnès Buzyn déclare, ce jour au journal Le Monde

Quand j’ai quitté le ministère, je pleurais parce que je savais que la vague du tsunami était devant nous. Je suis partie en sachant que les élections n’auraient pas lieu. …/… On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade. La dernière semaine a été un cauchemar. J’avais peur à chaque meeting.

Elle précise également qu’elle a averti, le 30 janvier, le Premier ministre que les élections ne pourraient sans doute pas se tenir.

Passons sur le sens des responsabilités d’un ministre de la santé qui quitte son ministère pour venir au secours de la République en Marche abandonnant son poste alors qu’elle sait que la vague du tsunami est devant nous.

Mais qu’en est-il des autorités, président et Premier ministre, entre autres, qui ont décidé du maintien du 1er tour sachant que toutes les 72 heures, voire moins, le nombre de malades double et donc quasi mécaniquement le nombre de personnes fragiles qui décèderont.

Que les responsables des partis politiques qui ont crié au loup à l’idée de reporter le 1er tour des élections ne se sentent pas dégagés de leurs responsabilités. Ils disposaient, comme nous tous, des informations qui permettaient de comprendre que le nombre de personnes contaminées et décédées allaient augmenter.

Aujourd’hui, nous sommes engagés dans la lutte contre le virus. Il n’est pas l’heure de nous diviser. Mais nous devons exiger de nos responsables transparence et honnêteté. Nous devons leur rappeler qu’ils sont au service du peuple français.

Pour nous, citoyens, notre devoir est de respecter au mieux les consignes de confinement.

Il sera toujours temps, demain, quand le virus sera vaincu, de demander des comptes.

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Indécence et irresponsabilité

Aujourd’hui, 15 mars, je n’irai pas voter

Le 12 mars, le président de la République annonçait la fermeture de tous les établissements scolaires dans le pays. Face à la montée de l’épidémie, Emmanuel Macron nous appelait à limiter nos contacts.

Deux jours plus tard, le Premier ministre, constatant le manque de discipline des Français, qui continuaient à fréquenter cafés, restaurants, etc. annonçait la fermeture de tous les magasins non indispensables (Voir l’arrêté du 14 mars instaurant diverses mesures de lutte contre le virus). Dans le même temps (comme une mise en application du macronisme), il confirmait le maintien du 1er tour des élections municipales sans se prononcer sur le 2nd tour.

Les 66 millions de Français sont invités à divisés par 4 leurs contacts sociaux mais les 44 millions d’électeurs sont invités à se retrouver dans les bureaux de vote.

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Aujourd’hui, 15 mars, je n’irai pas voter

Coronavirus : la réalité des chiffres est brutale

Un article Coronavirus : Agissez Aujourd’hui, publié le 13 mars sur la plateforme Medium.com analyse plusieurs graphiques illustrant la progression du virus dans les différents pays qui ont été atteints.

Il montre qu’au 21 janvier 2020, alors que les autorités chinoises recensaient dans la province de Wuhan 100 personnes contaminées ce jour-là, c’est à dire positives au test, il y en avait en réalité 1500. Autrement dit, l’explosion de l’épidémie avait eu lieu sans que personne ne la voie.

La décision d’isoler Wuhan a été prise deux jours plus tard alors que le nombre de personnes dépistées positives, ce 23 janvier, était de 400. Mais le nombre de personnes contanimnées, ce jour là, était en fait de 2500.

La raison de ce décalage est simple, le virus se déploie avant que les symptômes apparaissent.

La même sous-évaluation des personnes contaminées par rapport aux cas dépistés positivement se produit en France. Ainsi, pour l’Ile-de-France, au 13 mars, alors que le nombre de cas dépistés était de 630, l’auteur évalue le nombre de personnes contaminées à plusieurs dizaines de milliers.

L’article complet sur  : https://medium.com/@tomaspueyo/coronavirus-agissez-aujourdhui-2bd1dc7838f6

Auteur : Tomas Pueyo – 13 mars 2020

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Coronavirus : la réalité des chiffres est brutale

Notre-Dame de Paris

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Notre-Dame de Paris

Merci Annie

Annie Brice était une militante du Parti socialiste. Elle a été trésorière de la section de Montrouge pendant de nombreuses années.

Sa vie professionnelle, ses convictions politiques l’ont conduite à adhérer au Parti socialiste. Elle a toujours défendu les plus faibles, les plus pauvres. Elle a toujours mis au plus haut les vertus de solidarité. Elle a milité pour une société plus juste, plus humaine.

Tout au long de sa vie et de son activité militante, elle a fait preuve d’humanité et de loyauté. Elle était de ceux dont le socialisme ne se forme pas sur les bancs des grandes écoles mais dans la réalité d’une vie quelquefois difficile.

A son frère, à sa famille, j’adresse mes plus sincères condoléances.

Merci, Annie, du grand cœur dont tu as toujours fait preuve.

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Merci Annie

C’était lui le responsable

Après les violences survenues samedi 16 mars à Paris, le Premier ministre annonce que le préfet de police de Paris est relevé de ses fonctions.

C’était donc lui le responsable. Celui qui n’a pas su empêcher les débordements, les violences, les agressions de policiers, les pillages survenus :

  • dans l’Île de la Réunion du 20 au 25 novembre,
  • au Puy en Velay lors de l’incendie de la préfecture par les gilets jaunes, le 1er décembre,
  • à Bordeaux et Marseille le 8 décembre,
  • à Toulouse, le 2 mars,
  • à Bordeaux, le 17 mars,

entre autres…

On savait le préfet de police de Paris puissant mais pas au point d’être responsable du maintien de l’ordre (ou du désordre) dans toute la France.

Les plus hautes autorités politiques du pays avaient averti. Ainsi, le président de la République affirmait dès le 24 novembre : Pas de place pour ces violences dans la République.

 Le ministre de l’intérieur déclarait lui, le 4 décembre, devant la commission des lois du Sénat : Les forces de l’ordre sont « mobilisées pour faire face, c’est la consigne qui a été donnée … Ce qu’il s’est passé samedi [1er décembre] ne doit pas se reproduire.

En dépit de ces déclarations martiales, les violences n’ont cessé de progresser à Paris comme en Province.

Mais souvenons-nous que dès le 1er mai 2018, 1500 casseurs, réunis sous le vocable de black-blocks, avaient mis fin à la manifestation en se livrant, déjà, à de grandes violences. Souvenons-nous également que depuis des années, à Notre-dame-des-Landes, l’État a laissé s’installer une zone de non droit (une Zone à Défendre selon les squatters) ou les black-blocks ont pu s’épanouir en toute liberté.

Force est de constater que ces casseurs vont chaque fois plus loin dans la violence. Ils sont un défi lancé à la République et à la démocratie.

Il appartient à l’État d’empêcher les black-blocks, casseurs et autres pilleurs, de détourner les manifestations (écologiste à Notre Dame des Landes, syndicale du 1er mai, Gilets Jaunes), c’est à dire de rétablir l’ordre républicain, condition indispensable pour que la démocratie puisse s’exprimer.

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur C’était lui le responsable

Hommage aux victimes de Christchurch

Le Printemps Républicain et d’autres organisations associatives et politiques (dont le Comité Laïcité République, l’UFAL, la LICRA, l’AJC, le Parti Socialiste, Génération Ecologie, l’UDE, le Grand Orient De France, les Jeunes Radicaux et Esprit Laïque, Cap 21, Rose Libre et les Jeunes Socialistes) appellent à un rassemblement devant l’ambassade de Nouvelle-Zélande à Paris ce lundi à partir de 19h (103 rue de Grenelle dans le 7e). Ce sera l’occasion pour nous d’avoir une pensée pour les victimes de l’odieux attentat de Christchurch et de délivrer un message fort contre la haine et le racisme.

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Hommage aux victimes de Christchurch

Rétablir l’ISF

« Pendant près de 40 ans, il a existé. Mais vivions-nous mieux pendant cette période ? Les plus riches partaient et notre pays s’affaiblissait » (Emmanuel Macron le 10 décembre 2018).

Cette affirmation est fortement contestable. Le pourcentage d’exilés fiscaux est de l’ordre de 0,15%, soit quelques centaines de personnes , sur 300 000 à 500 000 contribuables redevables de l’ISF. Il existe bien cependant des exilés fiscaux qui font partie des plus hauts revenus et patrimoines. Plutôt que de baisser leurs impôts et d’en laisser la charge aux autres contribuables, il serait possible d’adopter la réglementation américaine sur ce point, à savoir l’imposition du contribuable français quel que soit son pays de résidence à partir d’un certain seuil de revenus et/ou de patrimoine.

Combien rapportait l’ISF ? Pour 2017, dernière année d’application de l’ISF, cet impôt a rapporté 5,56 milliards d’euros pour 350 000 contribuables. L’IFI devrait rapporter un peu plus d’un milliard d’euros soit une perte de 4,5 milliards.

Question : qui va les payer ? Soit les autres contribuables — petits ou moyens— paieront la différence, soit le niveau des services publics sera diminué comme le suggère l’ensemble des questions posées dans le Grand Débat.

Rétablir l’ISF, c’est soulager les contribuables qui n’y sont pas assujettis.

Rétablir l’ISF, c‘est 4 milliards de plus pour financer les services publics.

Rétablir l’ISF, c’est faire acte de justice sociale.

Contribution déposée dans le cadre du Grand débat national

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Rétablir l’ISF

« Ça suffit ! » : l’appel à l’union contre l’antisémitisme

Le visage de Simone Veil barré d’une croix gammée, l’arbre planté en hommage à Ilan Halimi scié, un tag odieux apposé sur la vitrine d’un restaurant Bagelstein, des propos haineux toujours plus nombreux sur les réseaux sociaux… Ces dernières semaines ont donné lieu à une insupportable multiplication d’actes et de propos contre nos compatriotes de confession juive, multiplication qu’est venue confirmer l’annonce par le ministère de l’Intérieur d’une augmentation de 74% des actes antisémites en France pour l’année 2018.
 
Ces dernières années, l’antisémitisme s’est exprimé de manière spectaculaire avec les tueries de l’école juive de Toulouse ou de l’Hypercasher de la porte de Vincennes ou encore à travers les meurtres d’Ilan Halimi, Sarah Halimi et Mireille Knoll. Mais c’est aussi un antisémitisme moins visible, un antisémitisme du quotidien qui a progressivement gangréné notre pays, poussant des centaines de juifs à déménager pour fuir certains quartiers populaires, ou à inscrire leurs enfants dans des écoles privées pour échapper aux injures et aux coups.
 
Dans le débat public et sur les réseaux sociaux, l’antisionisme et la haine d’Israël se développent de manière décomplexée et assumée. Ils œuvrent comme des paravents masquant, voire légitimant l’antisémitisme. Au prétexte d’appels au boycott ou d’instrumentalisation du conflit israélo-palestinien à des fins électoralistes, c’est en réalité la haine des juifs que l’on nourrit ; c’est sur leur dos que l’on pose des cibles !

 
Face à cette situation, un sursaut est plus que jamais nécessaire. Le Printemps Républicain s’associe à l’appel à manifester lancé par les formations politiques républicaines du pays et invite ses adhérents et l’ensemble des français à se rassembler massivement dans les villes et villages de France.

Le Printemps Républicain

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur « Ça suffit ! » : l’appel à l’union contre l’antisémitisme