Soutien à l’Ukraine

5 mars 2022 Manifestation de soutien à l’Ukraine à Paris

Beaucoup de monde pour cette manifestation de soutien à l’Ukraine et de condamnation de la guerre d’agression de Poutine.

Les slogans les plus reprise sont : soutien à l’Ukraine, Libérez l’Ukraine, Paix pour l’Ukraine et la Russie et Poutine assassin.

Dans la foule, beaucoup d’Ukrainiens mais aussi de Russes. On remarque aussi des militants Tchétchènes, des Georgiens, des Syriens, des représentants des peuples qui ont eu à subir la violence de Poutine.

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Soutien à l’Ukraine

Soutien à l’Ukraine

Manifestation de soutien à l’Ukraine

Samedi 5 mars 15h

Place de la République à Paris

D’autres manifestations prévues en France sur la page Facebook « J’aime l’Ukraine« 

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Soutien à l’Ukraine

Ukraine

Soutien et solidarité avec l’Ukraine.

L’Ukraine est la cible d’une attaque et d’une invasion par la Russie que rien ne justifie.

L’Ukraine n’a ni provoqué, ni agressé la Russie. L’OTAN n’a ni provoqué, ni agressé la Russie.

La Russie de Poutine bafoue la Charte des Nations Unies dont elle est signataire et en particulier :

  • Le préambule de la charte des Nations Unies signée par la Russie :  » préserver les générations futures du fléau de la guerre qui deux fois en l’espace d’une vie humaine a infligé à l’humanité d’indicibles souffrances ».
  • L’article 1 : « Développer entre les nations des relations amicales fondées sur le respect du principe de l’égalité de droits des peuples et de leur droit à disposer d’eux-mêmes, … »
  • L’article 2 – Alinéa 3 : Les Membres de l’Organisation règlent leurs différends internationaux par des moyens pacifiques, de telle manière que la paix et la sécurité internationales ainsi que la justice ne soient pas mises en danger.
  • L’article – Alinéa 4 : Les Membres de l’Organisation s’abstiennent, dans leurs relations internationales, de recourir à la menace ou à l’emploi de la force, soit contre l’intégrité territoriale ou l’indépendance politique de tout État, soit de toute autre manière incompatible avec les buts des Nations Unies.

Manifestation à Paris en soutien à l’Ukraine, ce samedi 26 février.

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Ukraine

Grève de la faim : L’argument anti-démocratique

Douze militants ont choisi la grève de la faim pour unir la gauche et la faire gagner à la présidentielle de 2022 à travers la Primaire Populaire.

Certes, la gauche est divisée. Certes, cette division annonce un échec retentissant pour la gauche. Mais comment ces militants ont-ils pu imaginer de recourir à la grève de la faim pour aboutir à l’union ?

La grève de la faim ne peut en aucun cas être utilisée dans le cadre d’un débat démocratique. Elle devient, au contraire, une arme anti-démocratique. Si chacun à gauche applique la même méthode, que se passera-t-il ? Ceux qui sont partisans de la candidature de Jean-Luc Mélenchon, comme seul représentant de la gauche, devront-ils faire la grève de la faim pour s’opposer aux douze militants ? Ceux qui pensent que seul Yannick Jadot peut représenter la gauche devront-ils eux aussi faire la grève de la faim, etc ? Le dernier mot reviendrait à celui qui ferait grève le plus longtemps ?

Bref, la grève de la faim deviendrait l’argument ultime du débat ?

La démocratie, c’est l’analyse, le dialogue, le débat, l’échange d’arguments et certainement pas une pression extrême comme avec cette grève.

Par ailleurs comment imaginer qu’à trois mois de l’élection, la gauche va désigner un candidat de rassemblement, c’est à dire un candidat qui représentera un projet commun à l’ensemble de la gauche.

Parmi ces 12 militants, un député européen qui a déjà utilisé ce procédé dans le cadre de son mandat pour dénoncer le budget européen. Son action, leur action n’est rien d’autre qu’un déni du débat démocratique. Ils remplacent le libre débat et l’argument par l’émotion et la violence de la grève de la faim.

Cette grève de la faim n’a aucune chance d’aboutir mais elle médiatise une méthode d’intervention qui n’est pas acceptable dans le débat politique.

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Grève de la faim : L’argument anti-démocratique

Plan de mobilité de Montrouge

La ville de Montrouge interroge les Montrougiens sur le futur plan de mobilité dans le cadre de ce qu’elle appelle « la démocratie participative ».

C’est a priori une bonne initiative. Mais malheureusement, le diable se cache dans les détails et dans cette enquête, les détails qui viennent contredire le principe de la démocratie participative sont nombreux.

Pour participer à l’enquête, il faut d’abord s’inscrire sur le site de la ville.

Et là, première surprise, on peut mettre n’importe quel nom, n’importe quelle ville d’habitation pour participer. Autrement dit, à l’issue de l’enquête, il sera impossible de savoir si ceux qui ont répondu sont tous montrougiens, ou si une majorité provient d’autres villes.

De plus, une personne peut s’inscrire plusieurs fois et donc remplir plusieurs questionnaires.

Une fois l’inscription faite, il faut trouver la page de l’enquête : pas forcément évident. On constate alors que la ville a été découpée en 5 quartiers et que chaque questionnaire ne porte que sur un quartier. Les questions ne portent que sur le quartier que vous avez choisi. Il n’y en a aucune sur l’ensemble du plan de mobilité, comme si chacun ne circulait que dans son quartier sans se déplacer dans Montrouge pour ses diverses activités.

Habituellement, dans ce type d’enquête, plusieurs questions sont ouvertes et permettent de déposer des réponses plus complètes que Oui ou Non. Dans l’enquête de Montrouge, pas de questions de ce type.

Au final, cette enquête est quasi exclusivement orientée pour valider les décisions de la ville : vitesse limitée à 30 km/h, mise en sens unique de l’avenue de la République, mise en sens unique de nombreuses voies de circulation et surtout création de bandes ou de pistes cyclables partout, avec les suppressions de places de stationnement qui vont avec.

Le plan de mobilité de Montrouge est l’exacte reproduction du modèle de la ville de Paris. Il obtiendra vraisemblablement le même résultat avec les mêmes difficultés qui apparaissent déjà dans la capitale : multiplication des embouteillages, impossibilité de stationner les voitures sur la plupart des voies, fermetures de commerces qui ne seront plus accessibles.

Bref, avec une telle méthode et selon les questions posées, le résultat n’a aucune valeur statistique et donc aucun intérêt. Manifestement, cette enquête ne permettra pas aux Montrougiens de donner leur avis. Elle n’est que de l’affichage démagogique et se prête à toutes les manipulations. Elle est le contre-exemple de ce que doit être la démocratie participative.

Publié dans Actualités, Transports Urbanisme | Commentaires fermés sur Plan de mobilité de Montrouge

2 roues : Stationnement à Paris hors de prix

Stationnement des 2RM : ça va coûter un max !

Le Conseil de Paris du 6 juillet 2021 a décidé que le stationnement des 2-3 roues motorisés sera payant à partir du 1er janvier 2022 (délibération n° 2021 DVD 24-4).

Les tarifs sont définis par quart d’heure. Des formules d’abonnement existent. Mais tous sont prohibitifs (voir tableaux ci-dessous). De plus, la FFMC estime que ces mesures sont « injustes et incohérentes » et le justifie.

La Fédération Française des Motards en Colère appelle les motards et les scootéristes à se mobiliser contre le stationnement payant :

Les tarifs horaires

Le tarif est défini par quart d’heure et dépend de la zone tarifaire :

zone « I » du 1er au 11ème arrondissement,

zone « II » du 12ème au 20ème arrondissement).

Le tarif par quart d’heure varie entre à 0,50€ et 2,25€ (voir tableaux ci-dessous).

La durée de stationnement est limitée à 6 heures. En cas de dépassement, l’amende « Forfait Post Stationnement » (FPS) est de 37,5€ en zone I et 25€ en zone II. Un autre FPS peut être apposé en cas de dépassement prolongé.
Ces tarifs s’appliquent du lundi au samedi (hors fériés) entre 9h et 20h, lorsqu’ils sont garés sur des places « moto » ou voitures.

Tarifs en zone « I » (1er – 11ème)

Le stationnement durant une journée (8 heures) revient à 75 € en zone I (sans abonnement).

Durée maximaleTarif zone I
(au 01/01/2022)
15mn 0,75 €
30mn1,50 €
45mn2,25 €
1 heure3,00 €
1 heure 15mn3,75 €
1 heure 30mn4,50 €
1 heure 45mn5,25 €
2 heures6,00 €
2 heures 15mn7,50 €
2 heures 30mn9,00 €
2 heures 45mn10,50 €
3 heures12,00 €
3 heures 15mn13,87 €
3 heures 30mn15,74 €
3 heures 45mn17,62 €
4 heures19,50 €
4 heures 15mn21,75 €
4 heures 30mn24,00 €
4 heures 45mn26,25 €
5 heures28,50 €
5 heures 15mn30,75 €
5 heures 30mn33,00 €
5 heures 45mn35,25 €
6 heures37,50 €
Dépassement ou non paiement (FPS toutes les 6h)37,50 €

Zone « II » (12ème – 20ème)

Le stationnement durant une journée (8 heures) revient à 50 € en zone II (sans abonnement).

urée maximaleTarif zone II
(au 01/01/2022)
15mn 0,50 €
30mn 1,00 €
45mn 1,50 €
1 heure 2,00 €
1 heure 15mn 2,50 €
1 heure 30mn 3,00 €
1 heure 45mn 3,50 €
2 heures 4,00 €
2 heures 15mn 5,00 €
2 heures 30mn 6,00 €
2 heures 45mn 7,00 €
3 heures 8,00 €
3 heures 15mn 9,25 €
3 heures 30mn 10,50 €
3 heures 45mn 11,75 €
4 heures 13,00 €
4 heures 15mn 14,50 €
4 heures 30mn 16,00 €
4 heures 45mn 17,50 €
5 heures 19,00 €
5 heures 15mn 20,50 €
5 heures 30mn 22,00 €
5 heures 45mn 23,50 €
6 heures 25,00 €
Dépassement ou non paiement (FPS toutes les 6h) 25,00 €

Les tarifs d’abonnement

1) Un abonnement « Résident 2RM » est créé et s’applique dans les mêmes conditions que pour les véhicules légers (un seul véhicule par personne, applicable uniquement dans le quartier de résidence).

Le tarif comprend :

  • une part fixe (22,5€ pour 1 an ou 45€ pour 3 ans)
  • à laquelle s’ajoute un tarif de 0,75€ par 24 heures.

Le tarif résidentiel du stationnement d’un 2RM à Paris peut donc s’élever à 250€ par an.

2) Des abonnements « professionnels », « professionnels de santé », services publics sont créés pour les 2RM.

Les 2RM électriques bénéficient de la gratuité (prendre un ticket gratuit).

3) Lors de sa conférence de presse du 15 juin 2021, David Belliard a également annoncé des abonnements dans les parcs concédés de la ville de Paris pour les particuliers qui ne sont pas résidents à Paris ou stationnent en dehors de leur périmètre de résidence.

  • « Pass 2RM » à 90€ par mois pour les 11 premiers arrondissements (1080€ par an !), auquel s’ajoute le tarif de 1,20€ par heure, soit environ 3200€ annuels pour stationner près de son lieu de travail dans le centre de Paris.
  • « Pass 2RM » à 70€ par mois du 12ème au 20ème arrondissement (840€), auquel s’ajoutent 80 centimes par heure de stationnement, ce qui représente environ 2230€ annuels de stationnement pour travailler dans les arrondissements du 12ème au 20ème.
Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur 2 roues : Stationnement à Paris hors de prix

Sexiste et indigne

Présidentielle 2022 : Hidalgo éructe contre le « guignol » Zemmour, un « danger » pour la France.

C’est le titre d’un article du Figaro du 30 octobre à propos du passage de l’interview d’Anne Hidalgo au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI.

La candidate à l’élection présidentielle dénonçait avec fermeté les propos, l’idéologie d’Éric Zemmour. Elle rappelait que ce dernier avait, entre autres, honteusement menti en prétendant que Pétain avait sauvé les juifs de France. Et elle s’étonnait avec vigueur de l’absence de réaction face à ces idées nauséabondes.

Mais pour le Figaro, si une candidate s’exprime avec fermeté et vigueur, elle éructe. Ce journal n’a pas utilisé ce genre de terme pour dénoncer les élus qui condamnaient de même le discours d’Éric Zemmour. Il est vrai que ce sont des hommes.

Un bel exemple de pur sexisme.

Le Figaro est-il si inquiet d’une possible victoire d’Anne Hidalgo à la présidentielle ? On en doute puisque le 29 octobre, ce journal titrait : Présidentielle 2022 : Anne Hidalgo, le Fiasco.

En réalité, le Figaro est déjà en pleine campagne municipale de Paris contre Anne Hidalgo avec toute « l’élégance » de son titre du 30 octobre.

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Sexiste et indigne

Les pauvres achètent-ils des Tesla ?

Nous apprenons que, pour ce mois de septembre, les voitures hybrides ou électriques ont le vent en poupe. En Europe, la Tesla 3 est en tête des ventes. En France, elle est n°9 des ventes à 43 800 €. A ce prix, ça n’est pas une voiture pour tout le monde. Pour les acheteurs, il y un bonus écologique de 6 000 €.

Mais au fait, qui paye ce bonus ? L’État, c’est à dire ceux qui payent des impôts en France : impôt sur le revenu, TVA, etc. Donc, tout le monde y compris les personnes qui ne sont pas assujetties à l’impôt puisqu’elles payent la TVA sur tous leurs achats.

Autrement dit, les 6 000 € versés aux heureux propriétaires pouvant s’offrir une voiture de ce prix sont cofinancés par ceux qui ne peuvent pas payer une telle somme.

La plupart des personnes ayant des revenus inférieurs à 2000 € roulent dans des voitures Crit’Air 3, 4 ou 5. Dans le Grand Paris, les Crit’Air 4 et 5 sont déjà interdits. Ces interdictions seront élargies dès l’année prochaine dans plusieurs grandes métropoles. Ainsi, en 2022, les Crit’Air 3 seront aussi interdits en Ile-de-France dans toute la zone limitée par l’A86.

Rappelons que la moitié des Français gagnent moins de 2000 € net/ mois.

C’est un système injuste et scandaleux qui interdit aux plus pauvres de rouler dans le cœur des agglomérations, mais qui les met à contribution pour financer les voitures des plus riches.

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Les pauvres achètent-ils des Tesla ?

Les conséquences du refus du vaccin

Twitter par le Dr Jean-Paul Hamon. Les conséquences du refus de la vaccination.

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Les conséquences du refus du vaccin

Non au stationnement payant pour les 2 roues

MANIFESTATION

Non au stationnement payant pour les 2 roues

Dimanche 4 juillet – 14h avenue Hoche Paris

Le 9 juillet prochain, la maire de Paris présentera au conseil municipal le bilan des états généraux du stationnement. Cette consultation a recueilli 16 500 contributions, elle a réuni des ateliers thématiques ouverts aux associations et professionnels. Enfin, une conférence citoyenne de pas moins de 23 personnes a remis des recommandations à la ville de Paris.

En réponse à la question « Dans la perspective d’une diminution des places de stationnement dans les rues de Paris, comment doit s’organiser le stationnement à Paris ? », nos 23 citoyens et les contributeurs ont proposé en première mesure de réguler et contrôler le stationnement des deux-roues motorisés.

Le stationnement payant pour les 2 roues est justement la mesure que la maire de Paris considère être le premier levier. Dans sa communication, la maire de Paris ajoute que cette mesure, réclamée notamment par les membres de la conférence citoyenne et plébiscitée par les participants à la concertation en ligne, apparaît comme une mesure juste au vu de la rareté et du coût de l’espace, ainsi que de l’espace important occupé par le stationnement des deux-roues motorisés, notamment sur les trottoirs.

La maire de Paris a bien tenu compte des 16 500 contributions à sa consultation mais pas des 20 000 pétitionnaires qui s’opposent au stationnement payant des 2 roues. Signer la pétition.

Le paiement pour les 2 roues est justifié par l’espace qu’ils occupent. Mais bien évidemment ce raisonnement ne s’applique pas aux vélos pas même aux vélos-cargos qui occupent plus d’espace que la plupart des 2 roues.

Enfin, la mairie oublie que Paris est la capitale régionale et nationale. La ville ne peut donc pas se replier sur elle, ignorer tous les franciliens, y compris des Parisiens, qui circulent dans Paris pour des raisons professionnelles, de loisirs, etc. Nombre d’entre eux circulent en 2 roues et tous n’ont pas, loin de là, les moyens de payer cette nouvelle taxe.

La maire de Paris prévoit d’exonérer, comme les voitures électriques, les 2 roues électriques du paiement du stationnement. Cela signifie que le paiement (voitures comme 2 roues) sera supporté par ceux qui n’ont pas les moyens d’acheter un véhicule électrique.

Faire payer les petits revenus, c’est une curieuse conception des valeurs socialistes défendues par la maire de Paris.

L’heureux propriétaire d’un scooter électrique haut de gamme à 15 000€ ne paiera pas de stationnement. L’étudiant, le livreur, le salarié modeste qui ne s’est offert qu’un scooter d’occasion à 750 € paiera le stationnement. Il est vrai qu’il peut prendre le métro.

Publié dans Actualités | Commentaires fermés sur Non au stationnement payant pour les 2 roues